Béatrice Libert

poésie, roman, récit, nouvelle, essai,
récital, peinture, collage...

À propos de Passage du laitier, évocations poétiques de la ville de Liège

L'Orme, Liège, 2011.

Cette évocation concerne plus spécialement un quartier dont on nous dit qu'il s'agit d'un "village dans la ville, niché sur les hauteurs arborées de Liège". Nous suivons volontiers le guide dont la rêverie poétique passe de rue en rue, soucieuse de recueillir quelques échos anciens, quelques fantômes de parfums, un instant de s'abriter à la fraîcheur sacrée de quelques vieilles pierres, d'écouter "les voix de ceux qui ont pris le maquis du Silence". Accompagnant sa flânerie, on s'attarde avec elle dans le parc dédié aux enfants et aux amoureux, où "les cerisiers japonais dansent en fleurs tout autour de l'étang" avant de descendre vers tel quartier plus tout à fait urbain dont les rues ont des noms de fleurs et d'oiseaux. Ici, "les saisons mangent dans notre main" et les pas du poète résonnent sur des dalles froides portant "silence de laine" dans lequel l'auteur se "taille un manteau / Pour traverser l'hiver."

© Jean-Paul Giraux, Poésie/première n° 51






© 2016 - Béatrice Libert - Crédit photographique : Yves Namur - Haut de page