Béatrice Libert

poésie, roman, récit, nouvelle, essai,
récital, peinture, collage...

A propos de Au pays de Maurice Carême. Regarder, lire, écrire, créer

Couleur livres, collection L’horizon délivré, Charleroi, 2010, 124 p., 14 euros.

Auteur de la Chronique : E. Brogniet
Catégorie : Poésie française de Belgique
Date d'insertion : 2011-07-15 - Date de modification : 2011-07-15

Béatrice Libert a toujours réuni dans sa pratique les diverses facettes de l'écriture et de la lecture mais aussi de la transmission des savoirs et des apprentissages. Elle est la poète que l'on prend plaisir à lire en son "Petit bréviaire amoureux", mais aussi celle qui énumère en des récits et nouvelles une foule de souvenirs et de situations formant une archéologie mémorielle et intime ; essayiste originale, elle nous fait aimer Jean Joubert et, à travers son activité de chroniqueuse auprès de Sources et de L'Arbre à Paroles, les recueils et les voix poétiques qui emportent son adhésion sensible. Elle a consacré chez le même éditeur un essai à René Magritte. Elle a maintenant derrière elle toute une carrière dévouée à l'enseignement et poursuit une activité d'animatrice d'ateliers d'écriture qui remporte un franc succès par ses qualités à la fois de pédagogue rigoureuse et de créatrice poétique confirmée.

Son livre sur Maurice Carême, qui vient d'emporter les suffrages du jury de la Fondation Maurice Carême pour son prix de l'essai 2011, est un ouvrage pédagogique qui s'adresse "aux enseignants, animateurs, psychologues, logopèdes, parents, à celles et ceux qui rêvent de lire et d'écrire de la poésie, car c'est un bien précieux à promouvoir dans l'éducation" (dixit l'Editeur). Avec son sens de la méthode et de la rigueur, Béatrice Libert nous a donc concocté un guide attrayant : un choix de poèmes significatifs, accompagné de fiches pédagogiques, se structure donc autour de quelques thèmes, qui sont comme autant de chapitres ou mieux, de respirations, comme l'ouverture à la découverte du poète, ses mots sources, ses rimes, l'architecture du texte et des recueils, les thèmes d'inspiration. Ensuite des lectures approfondies d'un certain nombre de poèmes, où l'aspect pédagogique est rigoureusement présent et permet à chacun de mener une approche des savoir lire et savoir comprendre puis savoir s'exprimer à partir de l'œuvre du poète. Une visite du Musée Maurice Carême, des écrits d'ateliers, une présentation de la Fondation Maurice Carême, portée à bout de bras et de manière infatigable par l'admirable Jeanine Burny, une bibliographie rigoureuse elle aussi et des index complètent l'ensemble.

Comme le signale Marie-Ange Bernard dans le dernier numéro de la revue Francophonie vivante (juin 2011, pp. 64-65), c'est un "heureux choix que celui de l'essai de Béatrice Libert (...). En effet, envisageant tous les aspects de l'oeuvre du poète dont elle n'exclut ni celui d'une grâce aérienne ni celui parfois tragique qui aborde les thèmes existentiels de l'homme, nous dit Jeanine Burny, elle axe son travail sur l'approche pédagogique. En cela, elle répond pleinement à l'idée de Maurice Carême à propos de l'enfant lecteur de poésie. On a trop longtemps cantonné par méconnaissance et par préjugé, l'œuvre de Maurice Carême au domaine scolaire. C'est à la fois ignorer la valeur de son œuvre et la qualité de perception qu'ont les enfants de la poésie. Il n'existe pas de "poésie pour enfants" et Carême lui-même affirmait : Les enfants ont droit comme les autres lecteurs au meilleur."

En effet, l'excellent manuel de Béatrice Libert a le mérite de rétablir cette vérité et de nous permettre d'apprécier, en ses différents registres, la palette du Prince des Poètes. Et de susciter pour tous le désir d'approcher mieux le poème, c'est-à-dire une voie multiple d'accès à soi-même : le sous-titre regarder, lire, écrire, créer le dit assez et se pose au fond comme une règle de vie nous encourageant à demeurer humains, éveillés, constructifs et pourquoi pas, heureux ? Des valeurs qui devraient être celles de tout enseignement et de toute transmission.

© Eric Broginet
www.maisondelapoesie.be/chronique/chronique.php?id=336

Béatrice Libert a enseigné et elle en gardé le goût de transmettre des expériences, le souci de partager ses découvertes, d’initier au plaisir. Comme elle a publié en 2009 Au pays de Magritte, voici qu’elle renouvelle l’exercice en nous emmenant cette fois Au pays de Maurice Carême, pour revivifier la lecture de ce poète majeur de l’enfance et du bonheur. Comme le précédent, ce petit livre s’adresse aux parents, aux enseignants, aux animateurs ou éducateurs, à tous ceux qui aiment la poésie et par-dessus tout aux enfants, curieux ou soucieux de le devenir.

© Jeannine Paque, Le Carnet et les Instants, Bruxelles, automne 2010.












© 2016 - Béatrice Libert - Crédit photographique : Yves Namur - Haut de page